Faire rénover une toiture ce qu’il faut savoir pour choisir le bon artisan

L’intervention d’un couvreur est indispensable dans le cadre d’une rénovation de toiture. Il en est de même en ce qui concerne la toiture d’une construction nouvelle. Le choix d’un bon couvreur est donc crucial pour que le projet soit un succès. Et c’est un point qui ne doit pas être pris à la légère si cela s’accompagne de travaux d’isolation. Car pour répondre aux normes en vigueur, l’artisan doit pour cela disposer des qualifications et certifications requises. Tout cela afin qu’on puisse disposer des aides financières adéquates pour ce genre de projet. Voici donc quelques points essentiels à considérer afin de bien choisir l’artisan couvreur adapté à nos besoins.

Quel est vraiment le travail d’un couvreur ?

Afin d’être vraiment décidé à engager un couvreur, il faut savoir en quoi sa mission consiste. Véritable maillon fort dans un chantier de construction, le couvreur couvre tous les travaux au niveau de la toiture. Il assure la pose, la réparation, l’entretien, ainsi que la rénovation d’une toiture. Ses interventions peuvent aller de l’extérieur (pose ou remplacement de tuiles) à l’intérieur (isolation thermique, optimisation ou modification de la charpente…). Il peut aussi s’occuper des travaux autour des éléments connexes de la toiture. À savoir, la pose de fenêtres de toit, ou l’installation de gouttières et chéneaux. Son domaine peut également couvrir certaines tâches impliquant des matériaux spécifiques. Ce qui nous permet de découvrir différentes variétés du métier, tel que couvreur ardoisier, charpentier-couvreur, ou encore, couvreur-zingueur. Il faut aussi savoir que le métier de couvreur et entièrement réglementé. Au moins, cet artisan professionnel devra disposer d’un CAP, d’un Bac pro, ou alors d’un BTS. En tant que professionnel, à l’exemple de Galien toiture, un couvreur professionnel doit également être inscrit au Répertoire des métiers. Ou alors, au Registre du Commerce.

Tenir compte des certifications que possède l’artisan

Le choix d’un artisan couvreur implique de considérer plusieurs critères. Dans ce cadre, les certifications professionnelles peuvent servir de référence dans ce choix. Et ce, bien qu’il n’y ait pas une certification spécifiquement attribuée au métier de couvreur. Car ces certifications englobent généralement tous les métiers inclus dans la construction. Et l’incapacité d’un professionnel à avancer une certification peut expliquer une incapacité à s’engager dans un cadre de qualité. La certification Qualibat par exemple fait office de label pour tout professionnel dont les compétences techniques sont reconnues. Cela garantit aussi la situation juridique, financière et administrative de ce dernier. Il y a aussi la certification RGE (reconnu garant de l’environnement). Celle-ci prouve l’aptitude d’un professionnel ou d’une entreprise à mener à bien des projets se rapportant aux travaux éco-énergétiques. Une certification sans doute essentielle pour obtenir des aides financières comme la prime Énergie, l’éco prêt à taux zéro (Eco-PTZ)…

Que devrait proposer le professionnel en plus du service ?

La garantie décennale est une assurance que le couvreur se doit de proposer. Cette assurance aura pour tâche de couvrir d’éventuels dommages que connaîtra la toiture. Notamment dans les 10 ans qui suivront la réception des travaux. L’assurance responsabilité civile est un autre must qu’on doit considérer. Celle-ci permet de couvrir tous les dommages matériels et/ou corporel qui peuvent survenir lors des travaux. Un couvreur professionnel est aussi celui qui nous accompagne dans les différentes démarches administratives qu’implique la rénovation de toiture. De la déclaration préalable des travaux au dépôt de permis de construire, il doit maîtriser parfaitement ces étapes.

Quel est le tarif d’un couvreur ?

Il va sans dire que le choix d’un couvreur repose également sur une question de prix. Dans ce contexte, il faut savoir que ce professionnel travaille souvent par heure. Et les tarifs horaires oscillent généralement entre 40 à 60 euros. La différence au niveau de tarif est due à plusieurs critères. Parmi les points les plus considérés, il y a la situation géographique ou la région. Ensuite, il y a les dimensions qui définissent l’ampleur des travaux la plupart du temps. Il y a aussi la configuration et les caractéristiques du bâtiment. Après, on peut également considérer le type et la nature des matériaux à utiliser pour ce projet de rénovation. N’oublions pas non plus les frais de déplacement. Un petit comparatif s’impose alors avant de trouver l’intervenant idéal.