Aller au contenu

Guide de selection des toilettes : comment choisir une toilette sanitaire ?

Conception de votre salle de bains. Rénovation de la salle de bain. Décoration de la salle de bains. La salle de bains est prioritaire parce qu’elle est le cœur de la maison de nos rêves, ainsi que la pièce qui la caractérise le plus, celle dans laquelle la combinaison des exigences esthétiques et fonctionnelles doit être la meilleure. Oui, mais lorsque nous parlons de meubles de salle de bains, quels sont les éléments sur lesquels nous nous concentrons le plus ? Cabines de douche, miroirs, revêtements, éclairage. Plus rarement, notre attention se porte sur d’autres composantes, considérées seulement superficiellement comme marginales. Les toilettes, par exemple. Alors, comment choisir ses toilettes ?

Toilettes : quel type de toilettes choisir ?

Le choix de la toilette est important et est guidé par un choix préalable du terrain. Idéalement, cette opération devrait avoir lieu pendant la phase de rénovation, c’est-à-dire lorsqu’il est encore possible de décider de l’emplacement des drains. Si, en revanche, il s’agit de remplacer des appareils sanitaires déjà utilisés, les options peuvent être réduites par rapport aux travaux nécessaires.

En général, pratique, hygiénique et – pourquoi pas ?, l’esthétique. Il existe trois types de toilettes à prendre en considération : les toilettes traditionnelles, les toilettes à chasse d’eau et les toilettes suspendues.

Toilette traditionnelle : une toilette avec un piédestal et une chasse d’eau fixée au sol. Il s’agit d’un WC classique, très populaire dans la version en céramique blanche, facile à installer, morphologiquement stable et économique. Des défauts ? Difficile à nettoyer dans l’espace créé entre la cuvette et le mur, il prend de la place et, comme l’œil est aussi important, ce n’est pas vraiment la meilleure façon de vivre.

Toilette à chasse d’eau : comme pour l’option traditionnelle, il s’agit d’une toilette avec une évacuation au sol. La principale différence, qui améliore l’impact visuel et facilite le nettoyage, est l’absence quasi totale d’espace entre les toilettes et le mur. Il n’y a pas de tuyaux ou de raccords extérieurs visibles. Cependant, il est nécessaire d’accorder plus d’attention à la phase d’assemblage.

Toilettes suspendues : une prise murale pour des toilettes modernes. Ce n’est pas une coïncidence si cette solution est la plus populaire aujourd’hui : outre son élégance intrinsèque, les toilettes suspendues sont plus hygiéniques car elles facilitent le nettoyage des alentours, prennent moins de place, ne transmettent pas de vibrations acoustiques au sol et ne souffrent pas de l’usure typique des joints en silicone que l’on trouve dans les toilettes traditionnelles. De quoi a-t-il besoin ? L’évacuation murale doit avoir une épaisseur minimale de 12 cm, hors carrelage et plâtre. S’il n’est pas parfaitement installé, il peut être moins stable.

Toilettes sans rebord : pour plus d’hygiène

Depuis quelque temps, tous les fabricants ont breveté des modèles de toilettes modernes dotés d’une caractéristique unique et intelligente : ce sont des toilettes sans rebord, c’est-à-dire sans rebord incurvé d’où s’écoule l’eau de la chasse. Le rebord est difficile à nettoyer et peut être un terrain propice aux germes et au calcaire. Les toilettes sans rebord sont une alternative hygiénique et facile à nettoyer, car le flux d’eau est canalisé par des rainures autour du rebord de la cuvette. Les toilettes sans rebord sont également plus silencieuses.