Aller au contenu

Supprimer les ponts thermiques : ce qu’il faut savoir

Les ponts thermiques sont une zone de la façade qui transmet la chaleur plus facilement. En général, ces ponts se produisent lorsqu’il y a un matériau conducteur entre l’extérieur et l’intérieur de la maison, ce qui est un problème courant. C’est pourquoi nous expliquons ici comment éliminer les ponts thermiques dans une maison.

L’isolation : la meilleure solution pour éviter les ponts thermiques

La solution pour éliminer les ponts thermiques dans une maison est simple. On peut les éradiquer en mettant en place un système d’isolation thermique, notamment l’isolation par flocage. Comme nous l’avons déjà dit, les ponts thermiques sont générés par la faible résistance thermique de la structure. Par conséquent, pour les combattre, il est nécessaire de renforcer la zone extérieure du bâtiment avec des matériaux isolants.

À cet égard, les experts recommandent l’Isolation flocage qui consiste à déposer de nombreuses petites particules de fibres sur une surface. Outre cette solution, il y a également le SATE qui est réalisé en installant de panneaux de polystyrène expansé, de graphite ou de laine de roche.

L’isolation par flocage n’absorbe pas l’eau. La qualité des matériaux en fait un mécanisme efficace d’isolation thermique et acoustique. Elle élimine définitivement les ponts thermiques sur les façades et garantit l’étanchéité et la sécurité. Il s’agit d’une solution qui assure le confort et la commodité à l’intérieur du bâtiment.

Depuis son apparition dans le monde de la construction, le système d’isolation thermique par l’extérieur est devenu un outil pratique lorsqu’il s’agit d’assurer des économies d’énergie et le confort à l’intérieur des bâtiments. De plus, la durabilité est si élevée que les gens peuvent avoir l’esprit tranquille pendant de longues périodes. Tout cela, grâce à la variété des matériaux qui sont appliqués entre une couche et une autre.

Rupture des ponts thermiques

Les ponts thermiques dans une maison apparaissent dans les zones où il n’y a pas d’homogénéité dans la construction. Il en va de même lorsque la présence de différents éléments facilite la variation de la conductivité. En conséquence, la capacité de résistance thermique est réduite.

Par conséquent, les ponts thermiques se produisent généralement dans les zones où différents matériaux se rencontrent, comme la jonction du solin avec le caisson de la fenêtre, la jonction avec le caisson du volet ou autres.

Problèmes causés par la présence de ponts thermiques

L’un des principaux inconvénients causés par la rupture des ponts thermiques dans une maison est la condensation. Ceux-ci sont générés par la différence de température entre les zones intérieures et extérieures de la maison. Ainsi, si l’humidité intérieure est élevée, la rosée apparaît dans diverses zones internes de la maison.

Comment détecter un pont thermique ?

La détection des ponts thermiques dans une maison ne nécessite pas d’actions complexes. Ces ponts thermiques peuvent être facilement repérés lorsque la chaleur se perd dans un logement. Ces conditions se manifestent par la condensation de la vapeur ou la présence d’humidité à l’intérieur de la maison. En général, le problème est relativement facile à détecter dans les murs, les plafonds et les zones adjacentes aux fenêtres.